Chargement en cours


logo fantastic modelers
loader

Maquettes et figurines S.F. et Fantastique

bouton orangebouton bleucontour bouton

Actualités

Star Trek Enterprise Polar Light (4) :
montage à blanc

Et bien voilà, ça se tire doucement, le montage principal est terminé. Pas évident. Pas évident du tout. Il reste encore quelques détails à régler mais on commence à en voir le bout après trois mois de boulot, soit environ 80h. La vraie difficulté de cette maquette est liée au design du vaisseau : très beau, très élégant, à tel point que ce design va inspirer presque tous les vaisseaux vus dans les innombrables films et séries dérivées de Star Trek. Mais alors pour le maquettiste, quelle plaie !

La plupart des vaisseaux spatiaux ressemblent peu ou prou à des avions : un fuselage, des ailes, des moteurs à l’arrière et basta. Pensez à tous les « Wings » et aux croiseurs rebelles ou de Star Wars, ou encore aux Eagle de Cosmos 1999. Ben là, non.

Un équilibre difficile

 

On a en fait une soucoupe volante sur laquelle est greffée un gros cigare affublé de deux moteurs disproportionnés. Le vaisseau comporte trois points de fragilité important : les bases des pylônes qui soutiennent les deux gros moteurs WARP et bien entendu la base du cou qui soutien la soucoupe principale. Et c’est compliqué de gérer ça sur un modèle de cette taille. En effet, le vaisseau fait 80 cm de long et a une masse d’environ 3 kg, l’essentiel étant concentré dans la soucoupe.

Contrainte supplémentaire : il est important pour l’aspect esthétique qu’il n’y ait qu’une seule tige de soutien à la base.

Pour éviter que le vaisseau ne s’effondre sur le long terme, j’ai inséré une tige en laiton depuis la base jusque dans la soucoupe :

Encore beaucoup de travail

 

Ce que vous voyez là est un montage à blanc, non définitif. Il reste encore à assembler les quatre parties : soucoupe+cou, les deux moteurs WARP et le corps principal. D’ailleurs, je n’ai pas fini l’assemblage du corps qui est très délicat. J’ai dû en effet utiliser énormément de mastic pour faire jointer les pièces.

De longues séances de ponçage et de re-masticage m’attendent encore sur cette partie.

Une partie souvent négligée par les maquettistes : le socle

 

Compte tenu l’encombrement du vaisseau et de sa masse, j’ai préféré assurer la stabilité en concevant un socle assez imposant. C’est une ellipse en bois sur laquelle j’ai réalisé le logo de la Starfleet. Le profil du logo a été réalisé par un ami avec qui j’expose régulièrement à Cusset : l’atelier de Forgeciel.  J’ai réalisé le reste en peinture acrylique et en carte plastique.

Posté le 20 juin 2018 par petersteven dans Work in progress

bouton orangebouton bleucontour bouton

COMMENTAIRES

Doumer a écrit : 20 juin 2018

Vraiment un très beau travail petersteven
Bravo

Jean a écrit : 22 juin 2018

Est ce que je peux dire que c’est superbe 😛
Tellement hâte de le voir avec sa petite peinture qui reste elle aussi très délicate à faire !

    petersteven a écrit : 22 juin 2018

    Vérifie tes mails Jean… et tu as raison, cette peinture c’est une vraie vacherie…

Laisser un commentaire ?




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.