logo fantastic modelers logo fantastic modelers logo fantastic modelers

Techniques maquette

Cette page vous présente quelques techniques utiles pour monter une maquette. Ce n’est pas une page de tutos complets comme on en trouve beaucoup sur le web, l’objectif est simplement de vous montrer rapidement ce qui peut être fait. Pour des tutos plus complets, je vous conseille de suivre les liens ‘partenaires création‘ de la page d’accueil.

La teinte de base

Imperial Star Destroyer paintjob : final rendering

La teinte de base est toujours passée à l’aérographe pour éviter d’avoir des « coups de pinceau » disgracieux.

La couleur varie évidemment d’un modèle à l’autre mais pour les engins de Star Wars, elle est très souvent la même : un gris très très clair obtenu en mélangeant 7 volumes de blanc mat (XF2 chez Tamiya) avec 1 volume de skygrey (XF-19).

La peinture se fait par voiles successifs (minces couches de peinture diluées) jusqu’à obtenir une teinte parfaitement uniforme.

La sous-couche

Imperial Star Destroyer : peinture de la coque

Avant de réaliser la peinture à proprement parler d’une maquette, il faut passer une sous-couche. Il y a deux avantages : en choisissant une peinture « poisseuse », on augmente l’adhérence des couches ultérieures et en choisissant une peinture très couvrante, on homogénéise la couleur avant la peinture définitive.

La teinte chrome-silver X-11 de Tamiya répond parfaitement à ces deux critères, je l’utilise presque à chaque fois.

Pièces transparentes

star wars cockpit x-wing

Les pièces transparentes des maquettes nécessitent un traitement spécial. Pour conserver la transparence, il faut absolument éviter les colles par dissolution (Tamiya par exemple) ou les cyano. Les colles par dissolution vont… dissoudre la pièce (j’en vois trois qui suivent pas, attention). Les seules vapeur de cyano peuvent endommager les pièces et nuire à leur transparence. Alors que faire ? Joker, quand on ne sait pas quelle colle utiliser il reste toujours la colle blanche, la colle à bois. Coller du plastique avec de la colle à bois, quelle folie ! Oui mais ça marche. Alors bien sûr ça ne tient pas très bien mais suffisamment si vous êtes délicat.

Le tigeage

blockade runner tigeage

Ce néologisme désigne le fait de renforcer la structure d’une maquette lorsque celle-ci est grande ou comporte des pièces lourdes. c’est assez simple sur le principe, il suffit d’insérer des tiges métalliques (en générale en laiton) pour assurer la solidité de l’ensemble. Les pièces de la maquette sont ensuite enfilées sur les tiges à la manière d’une brochette. Le difficulté consiste à trouver une colle qui fonctionne à la fois sur le métal et sur le plastique ou la résine. Les colles de type epoxy bi-composant remplissent en général bien ce rôle.