Chargement en cours


logo fantastic modelers
loader
  • BTL-A4 Y-Wing

  • Le vétéran de la Rebellion

Les films

Star Wars - Episode IV
Un Nouvel Espoir

Le Y-Wing BTL-A4 de son nom complet occupe une place un peu à part dans la saga Star Wars. Il apparaît pour le première fois dans Un Nouvel Espoir en 1977 en même temps que le X-Wing. Et c’est là tout son drame car disons-le franchement, il va d’échecs en déconvenues comparé à son « petit frère » X-Wing. Nous sommes à la fin du film, l’Etoile Noire s’approche de la lune de Yavin où se cachent les rebelles dans leurs temples Massassi. Ils n’ont que 30 minutes pour la détruire avant qu’elle ne les réduise en poussière.

Leïa et ses amants compagnons ont réussi à rapporter les plans qui devraient permettre cette opération mais la seule faille exploitable est une bouche d’évacuation de chaleur située à la surface. Une trentaine de chasseurs rebelles se dirigent vers la station impériale dont une douzaine de Y-Wing. Ce sont des bombardiers, vieux mais encore fiables et comme leur ordinateur de visée est plus performant que ceux des x-Wings, ils sont chargés du bombardement à proprement parler.

Et c’est la catastrophe, ils se font tous descendre les uns après les autres, trop lents, trop peu maniables face aux chasseurs Tie impériaux. Comme on le sait ce sera finalement le X-Wing de Luke Skywalker qui achèvera la mission de bombardement, seul un Y-Wing survivra à l’assaut et rentrera -un peu piteusement- à la base. Dans les autres épisodes, son rôle n’est guère mieux mis en valeur. On en distingue un à la fin de l’Empire contre-attaque qui patrouille près de la frégate médicale rebelle. Quelques autres exemplaires sont utilisés au cours de la bataille d’Endor, dans l’escadron gris. Ils se font en général descendre. C’est un membre de cet escadron que j’ai choisi de représenter.

La maquette

BTL-A4 Y-Wing fighter, ciel étoilé
  • Modèle : Y-Wing Fighter
  • Fabriquant : Finemolds
  • Année de première édition : 2007
  • Echelle : 1/72
  • Matière: Plastique injecté

Dans la saga Star Wars,  le chasseur BTL-A4 Y-Wing fighter de l’alliance rebelle joue un peu le rôle du faire-valoir, du « looser » pour mieux mettre en valeur le T65 X-Wing du héros. Son design pataud et lourd, « tripes à l’air » en rajoute encore dans le côté vieux et fatigué. Ce rôle un peu ingrat m’a séduit et j’ai absolument voulu lui rendre hommage en le faisant figurer dans ma flotte rebelle. J’ai représenté un Y-Wing de l’escadron gris. Il s’agit -probablement- du Leader Gris mais je ne suis pas certain que la livrée que j’ai choisie soit exacte. Les références sur les maquettes de tournages du Retour du Jedi sont en effet très rares.

 

Des gribblies par centaines

 

Je ne vais pas refaire l’article sur cette marque de maquettes, j’ai en effet épuisé mon quota « pub gratuite » . Si vous voulez en apprendre plus sur Finemolds, vous pouvez revoir l’article concernant le X-Wing fighter. Comme d’habitude on retrouve le soucis du détail propre à la marque japonaise. En particulier les « gribblies » qui couvrent la surface du vaisseau ont été fidèlement reproduits. Ce design est vraiment très intéressant pour un maquettiste, loin des surfaces lisses parfois un peu ennuyeuses d’autres modèles. La justification est que le techniciens rebelles auraient fini par ôter les panneaux de protection du vaisseau pour en faciliter l’entretien.

Le BTL-A4 Y-Wing fighter, une maquette faite pour l’éclairage

 

Les tuyères allongées de part et d’autre du fuselage facilitent grandement l’ajout de LED d’éclairage. Aucune difficulté particulière. J’ai choisi un éclairage rouge vif pour trancher avec le mauve des X-Wings. J’essaie ainsi de faire en sorte que chaque maquette ait sa « signature » lumineuse. En effet, cette maquette va prendre sa place dans un diorama de flotte rebelle. Il sera perdu au milieu d’une trentaine d’autres maquettes de vaisseaux, il sera donc important qu’on puisse le distinguer parmi la masse.

Le problème des volets de direction

 

Inexplicablement, Finemolds a complètement raté les volets de direction présents à l’arrière du vaisseau comme on le voit sur la première photo. Il a donc fallu les recréer en carte plastique (deuxième photo). C’est certainement le seul vrai défaut de cette maquette. Si on compare aux autres marques c’est peu mais par rapport aux standards Finemolds, ça reste surprenant.

Expositions

 

Comme le A-Wing, le B-Wing et le X-Wing, cette maquette a été présentée dans cinq conventions :

Elle complète ainsi la collection des chasseurs stellaires de l’Alliance rebelle de mon diorama « Sullust« .

Cliquez ici pour voir le diorama Sullust de la flotte rebelle.

par petersteven