logo fantastic modelers logo fantastic modelers logo fantastic modelers

Maquettes et figurines, Science Fiction et Fantastique

bouton orange bouton bleu contour bouton

Les marcheurs dans Star Wars : inventaire

Les différents marcheurs apparaissant dans la saga Star Wars

En 1980, l’Empire contre-attaque inaugure un concept absolument génial qui perdurera dans toute la saga : le marcheur de combat. Les marcheurs dans Star Wars sont traditionnellement du côté de l’Empire ou de l’Ancienne République et se présentent toujours comme un ou deux gros canon(s) monté(s) sur un certain nombre de pattes destinées à le transporter sur le champ de bataille. Le tout présente un blindage à toute épreuve. Même si le concept est assez inepte sur le plan purement tactique, cinématographiquement, c’est absolument génial.

En effet, militairement, ça ne tient pas la route. Les blindés marcheurs sont lents et peu manoeuvrables. Ils présentent toujours un côté vulnérable que -le grand concepteur soit loué- les rebelles oublient d’exploiter. Bref, du bon vieux Star Wars en somme.

A l’occasion de la revue de mon diorama sur la bataille de Hoth et ses célèbres AT-AT impériaux , je vous présente donc cet article qui passe en revue tous les marcheurs vus (ou parfois entrevus) dans les films de la saga Star Wars. Vous apprendrez tout sur eux, leurs noms, leurs fonctions et les films dans lesquels ils apparaissent. Vous trouverez également un lien vers des encyclopédies Star Wars en ligne pour plus de détails techniques.

Toujours par un ils vont

Depuis l’Empire contre-attaque, chaque nouvel épisode a introduit un nouveau marcheur (parfois plus), de la même manière que les Stormtroopers. Ne nous y trompons pas, l’objectif est bien de vendre des jouets mais, hé, où est le mal ? D’autant que la plupart du temps, ça sert bien le scénario. Donc en avant pour cette revue des marcheurs dans Star Wars.

L’Empire contre-attaque : le roi des marcheurs, l’AT-AT

les marcheurs dans Star Wars : AT-AT lors de la bataille de Hoth

Stupeur et tremblements quand en 1980 les spectateurs de Star Wars découvrent les imposants AT-AT (All Terrain – Armored Transport) sur leur écran. On n’avait jamais vu quelque chose comme ça dans l’histoire de la science fiction. Ces véhicules monumentaux semblent indestructibles et écrasent tout sur leur passage.

Il y a pourtant beaucoup à dire sur le plan technique : ils ne peuvent tirer que vers l’avant, l’angle de tir vertical semble très limité par l’articulation de la tête, l’arrière de l’engin présente des vulnérabilités importantes… mais peu importe, quel spectacle ! Pour moi c’est quand ces quadripodes impériaux entrent en scène qu’on comprend que ce deuxième Star Wars sera largement au niveau du premier.

Station Echo trois T.huit, nous avons repéré des quadripodes impériaux !

Jean-Jacques, officier rebelle

S’ils sont la vedette de la bataille Hoth, on en reverra un exemplaire dans le Retour du Jedi (Luke Skywalker aura même la chance de faire un tour à bord après sa capture) et une épave dans le Réveil de la Force.

Le Retour du Jedi : le « poulet », l’AT-ST

les marcheurs dans Star Wars : AT-RT lors de la bataille d'Endor

L’AT-ST pour « All Terrain – Scout Transport » est la star de la bataille terrestre d’Endor, au centre du Retour du Jedi en 1983. Enfin la star, façon de parler, il est assez facilement défait par les Ewoks lourdement armés d’arcs et de catapultes.

Le but de George Lucas était en réalité de transposer la guerre du Viet-Nam. Les AT-ST étaient donc chargés de personnifier la puissance militaire face à la guérilla des autochtones.

Là encore, sur le plan strictement tactique, l’engin laisse à désirer. L’angle de tir est amélioré par rapport à son grand frère AT-AT puisque le canon principal est monté sur une tourelle à 360°. Toutefois, il reste très vulnérable par l’arrière qui abrite des systèmes vitaux non protégés comme l’ordinateur de bord.

Le dessus du blindé est lui aussi sensible puisqu’un commando peut aisément l’escalader et pénétrer à l’intérieur pour se débarrasser des pilotes.

L’AT-ST a la particularité d’être le seul marcheur à avoir été entièrement construit à l’échelle 1 pour le film. Les AT-AT étaient des maquettes et un bout de décor lorsque Luke est suspendu dessous et tous ceux qui suivront seront réalisés en CGI.

J’ai vu cette chose détruire des bataillons entiers en quelques minutes.

Cara Dune

Il est vu sous toutes les coutures dans le Retour du Jedi mais il apparaît aussi dans d’autres épisodes. On le voit en effet fugacement dans l’Empire contre-attaque quoique sous une forme légèrement différente. L’AT-ST est également présent dans le spin-off Rogue One et au centre d’un des épisodes les plus remarquables du Mandalorien.

La Menace Fantôme : rien

Il semblerait que la Menace Fantôme, sorti en 1999 soit le seul épisode à ne pas présenter de nouveaux marcheurs dans Star Wars. Tous les véhicules terrestres du film sont sur répulseurs. La Fédération du Commerce a effectivement décidé d’axer sa force de frappe autour de chars d’assaut sans pattes.

Allez, pour être tout à fait honnête, il y a bien un marcheur dans la Menace Fantôme. En effet, les chasseurs droides spatiaux ont un mode « marche » qu’on aperçoit très fugacement dans un plan du film :

Chasse"urs droides de la fédération du commerce en mode "marche"

L’Attaque des Clones : le « scarabée », l’AT-TE

Véritable plateforme de combat, colonne vertébrale de l’armée clone, l’AT-TE (All Terrain – Tactical Enforcer) apporte un certain renouveau dans la série des marcheurs dans Star Wars. L’armée clone de l’Ancienne République l’utilise pour la première fois lors de la bataille de Geonosis.

les marcheurs dans Star Wars : AT-TE lors de la bataille de Geonosis

C’est un hexapode, il a donc six pattes. Cela en fait le concept le moins mal pensé de la série : il est très stable contrairement à l’AT-AT. Il est en outre bien mieux armé, peut tirer vers l’avant, vers l’arrière et sur les côtés avec sa tourelle rotative. Toutefois les flancs restent vulnérables. La cabine de pilotage est également fragile comme on le voit au cours de la bataille de Geonosis.

Abattez le !

Commander Cody après avoir reçu l’ordre 66

On l’apercevra de nouveau dans la Revenche des Sith, lors du déclenchement de l’ordre 66. C’est un AT-TE qui tente d’éliminer Obi-Wan Kenobi sur Utapau. C’en est un autre qui patrouille avec Aayla Secura juste avant qu’elle ne se fasse assassiner par ses propres clones sur Felucia.

A noter également dans cet épisode un autre concept de marcheur intéressant, le SHPA-T (Self Propeled Heavy Artillery mark T) qui constitue l’artillerie lourde de l’armée clone. Quelques secondes de présence à l’écran lors de la bataille de Geonosis :

les marcheurs dans Star Wars : SPHA-T lors de la bataille de geonosis

La Revanche des Sith : la revanche des marcheurs

Dans ce troisième épisode de la préolgie Star Wars, on nous présente pas moins de trois nouveaux marcheurs. Leur utilité scénaristique est douteuse, ils n’apparaissent que quelques secondes à l’écran. On sent un peu l’envie de vendre de nouveaux jouets… Mais ne boudons pas notre plaisir, les concepts restent intéressants.

les marcheurs dans Star Wars : AT-RT lors de la bataille de Kashyyyk

L’AT-RT : sitting duck

Aucune protection pour le pilote du « All Terrain – Reconnaissance Transport« . Une manoeuvrabilité désastreuse pour orienter le canon vers la cible puisqu’il ne peut pas pivoter… Ce truc doit être la punition pour les clones qui n’ont pas fini leur assiette de soupe à midi.

at-ap patte déployée

L’AT-AP : un concept sous-exploité

Le « All Terrain – Attack Pod » aurait a priori pu participer à de super scènes de combat. Sa troisième patte se déploie lorsqu’il utilise son plus gros canon pour améliorer la stabilité. Las, la scène de la bataille de Kashyyyk dure moins de 30 secondes à l’écran et on a à peine le temps de les apercevoir en arrière-plan lorsque les Wookies partent à l’assaut. Dommage.

AT-AP lors de la bataille de Kashyyyk (et 2 ou 3 Wookies aussi)

L’AT-OT : la baignoire sur pattes

at-to-felucia

A peine entraperçu lors de l’assassinat d’Aaylia Secura sur Felucia après l’ordre 66, le « All Terrain – Open Transport » est un proche cousin de l’AT-TE.

En revanche (des sith), il n’a carrément pas de blindage supérieur ! C’est même dans le nom de l’engin au cas où les séparatistes ne l’auraient pas vu. Un petit détonateur thermique et hop, terminé pour les 34 clones embarqués. Là, c’est carrément punition collective pour tout le bataillon…

Le Réveil de la Force : un tout petit cameo, l’AT-MA

Le Réveil de la Force ne nous gratifie que d’un seul nouveau marcheur. Il faut dire que l’action du film ne fait pas la part belle aux grandes batailles terrestres. On ne peut apercevoir le All Terrain – Mobile Artillery qu’une poignée de secondes lorsque le général Hux éructe son discours sur la base Starkiller. On ne sait donc pas grand chose sur les possibilités militaires de l’engin.

L’épisode suivant, les Derniers Jedi se rattrapera avec pas moins de 4 nouveaux marcheurs.

Rogue One : le porte container le plus cher de la galaxie, l’AT-ACT

les marcheurs dans Star Wars : AT-ACT lors de la bataille de Scarif

Rien de très original, on recycle ce qui existe déjà mais on modifie quand même un peu pour en vendre à ceux qui ont déjà l’AT-AT. Ca n’apparaît pas très clairement dans le film mais il ne s’agit en effet pas exactement d’un AT-AT version Empire contre-attaque.

Plus haut que l’AT-AT (32 m contre 22), le « All Terrain – Armored Cargo Transport » n’est pas un véhicule de combat mais de transport de marchandises. Le caisson orange qu’on voit en son centre est amovible. Peu armé, il possède toutefois un blindage puissant mais qui ne résiste pas à une attaque de X-Wing par le flanc. Si seulement les rebelles avaient pensé à sortir les X-Wings à la bataille de Hoth… Mais c’est une autre histoire.

Les derniers jedi : record battu, 4 nouveaux marcheurs

Et cette fois-ci, contrairement à la revanche des Sith, ils ont un vrai rôle.

AT-RT amarrés sur le croiseur Supremacy de Snoke

AT-ST du premier ordre

Le premier ordre n’étant qu’une prolongation de l’Empire galactique, il est normal à cet égard de voir des engins découlant de ceux de l’Empire.

L’AT-ST est assez similaire. Blindage un peu plus stylisé mais rien de fou fou.

Deux pour le prix d’un : AT-M6 et AT-AT

les marcheurs dans Star Wars : AT-M6 lors de la bataille de Crait

Tout bien pesé, le pauvre AT-AT du premier ordre fait tout mimi à côté de l’énorme AT-M6 (Armored Transport – MegaCalibre 6). La démarche simiesque de l’engin est sensé le prémunir contre des attaques aux câbles comme les avaient subies les AT-AT lors de la bataille Hoth.

Employés lors de la bataille de Crait, les blindés n’ont servi que d’escorte au gros canon débarqué par le Premier Ordre à 50 bornes et tracté par un… machin que je m’en vais vous décrire juste après. Moi j’aurais débarqué juste à côté ou carrément fait descendre un destroyer en atmosphère pour blaster la porte mais bon, je ne suis pas stratège.

L’AT-HH, le gastéropode du Premier Ordre

Le « All Terrain – Heavy Hauler » sert à tracter des trucs sur le champ de bataille. Des gros canons, la plupart du temps. Possédant 14856 pattes (parce 4, c’est pas assez), c’est une sorte de boeuf galactic mécanisé.

at-hh lors de la bataille de Crait

Le Premier Ordre avait envisagé d’employer des escargots attelés au début mais comme ils sont dans une galaxie lointaine, très lointaine, ben y’en a pas. Ils ont donc dû se rabattre sur ce machin qui avance à la vitesse stupéfiante de 3 km/heure.

Quoi qu’il en soit, on imagine la séance d’affectation pré-bataille au premier ordre :

  • Jean-Jacques, AT-AT n° 4
  • Jean-Jacques, AT-M6 n°12
  • Jean-Jacques, AT-HH…

Oh non, c’était déjà moi la dernière fois, fait chier ! Et Jean-Jacques lui il l’a jamais fait, c’est pas juste, merde !

Jean-Jacques, pilote de blindé du premier ordre

Solo : un solo, l’AT-DT

Le très réussi Solo ne présente en effet qu’un seul marcheur, de façon très fugace lors de la courte scène de la bataille de Mimban. Mimban est une planète de boue. Moi, une planète pourrie comme ça je l’aurais somme toute laissée aux Mimbaniens si j’avais été l’Empire. Bref.

AT-DP lors de la bataille de Mimban

Il faut avoir l’oeil pour déceler le « All Terrain – Defense Turret » lors de la demi-second où il apparaît.

Ouvert sur trois côtés, il n’offre qu’une protection très relative au pilote. Il sert surtout d’artillerie mobile moyenne lors des batailles d’infanterie.

L’ascension de Skywalker : l’éboueur high tech, le UA-TT

Effectivement très inspiré des engins aliens de la Guerre des Mondes qui collectent les humains pour les bouffer, le Urban Assault – Triped Transport possède une pince en guise de troisième patte. Il a été désigné pour faire régner l’ordre dans les villes avec sa grosse pince qui ramasse les séditieux qui traînent par terre. Poe Dameron et Elizabeth Jennings en contemplent un perchés sur un toit durant l’occupation du village du père Noël sur Kijimi.

les marcheurs dans Star Wars : UA-TT patrouillant les rues de Kijimi

En conclusion, tailles comparées des marcheurs dans Star Wars

J’ai trouvé sur le net cette très intéressante illustration qui compare les tailles des principaux marcheurs dans Star Wars. Je concluerai là-dessus.

Tailles comparées des différents marcheurs dans Star Wars

Où l’on se rend compte que le majestueux AT-AT de l’Empire contre-attaque est largement surclassé en taille par les modèles plus récents. Et également en puissance de feu et intérêt tactique par l’AT-TE plus ancien.

Merci de m’avoir lu jusqu’au bout et à bientôt pour une autre analyse.

Posté le 14 avril 2021 par petersteven dans Analyse

bouton orange bouton bleu contour bouton
Bouq a écrit : 19 avril 2021

Super article ! merci beaucoup

    petersteven a écrit : 19 avril 2021

    Et ben merci à toi d’être passé sur le site. A bientôt sur AMF.

Laisser un commentaire ?




Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.